Inondations sur l’Huveaune, éléments de contexte

La présente page a pour objet de dresser un état des lieux et un historique concernant les inondations sur l’Huveaune. Les informations sont tirées du diagnostic du Programme d’Actions pour la Prévention des Inondations sur le bassin versant de l’Huveaune.

Quel est le risque inondation sur l’Huveaune ?

L’empreinte historique (aménagements sur cours d’eau, industries etc.) du fleuve tend à disparaître au profit d’aménagements urbains liés à une pression démographique en expansion. Ces aménagements récents ne mettent que rarement en valeur la richesse de l’espace offert par l’Huveaune et ses berges. Enfin, l’évolution de la vallée impacte directement le fonctionnement du fleuve, notamment via l’imperméabilisation croissante des sols et donc l’augmentation des eaux pluviales, qui génèrent un risque d’inondation supplémentaire important.

Le bassin versant de l’Huveaune présente un secteur très urbanisé en aval et plus rural en amont. Il a connu des inondations importantes dans le passé et s’est fortement urbanisé ces dernières décennies. Les communes du linéaire des cours d’eau sont exposées aux risques inondation par débordement de l’Huveaune. A l’image de l’ensemble de l’arc méditerranée, le bassin versant de l’Huveaune est également soumis à d’importants phénomènes d’inondations par ruissellement pluvial.

L’Huveaune en crue lien lexique, décembre 2008, centre-ville d’Auriol
Source : SIBVH

Ce territoire présente un régime hydrologique contrasté qui se caractérise notamment par un faible débit tout au long de l’année avec des étiages marqués. Cette situation contraste avec l’occurrence de crues soudaines. Les conséquences des pluies brèves et intenses sont accentuées par l’imperméabilisation des sols liée à la forte urbanisation précitée. Le ruissellement alimente les débordements de cours d’eau généralement déjà amorcés. Les pluies diluviennes provoquent des débordements, mais ont également une capacité de transport très importante. Les cours d’eau subissent donc d’importants remaniements : zones de dépôts, érosion de berges, débordement et création de nouveaux chenaux d’écoulement, etc.

L’Huveaune en crue lien lexique, décembre 2008, entre Auriol et Roquevaire
Source : SIBVH

Un historique des crues de l’Huveaune et de ses affluents a pu être retracé dans le cadre de différentes études menées. L’épisode de référence sur l’Huveaune est la crue de janvier 1978, une des plus marquantes du 20ème siècle. L’Huveaune a alors débordé sur l’ensemble de son linéaire de St Zacharie à Marseille. Cet évènement correspondrait à un événement de période de retour trente ans. Les conséquences sur l’économie locale se sont fait sentir pendant plusieurs mois.

L’Huveaune en crue, janvier 1978, Aubagne
Source : archives du SIBVH
gros titre du journal Le Provençal, 18 janvier 1978, “Ce fleuve : l’autoroute Marseille-Aubagne”
Source : archives du SIBVH

La prévention des inondations ne date pas d’aujourd’hui – Qui fait quoi ?

Le SIBVH

Pour en savoir plus, consultez l’historique de l’action du Syndicat de l’Huveaune concernant les inondations.

Autres acteurs de la gestion des inondations

Sur le périmètre de l’Huveaune et pour les problématiques inondation : propriétaires, gestionnaires, industriels, institutionnels, collectivités, usagers, associations, syndicats, chambres d’agriculture, de commerce etc. et leurs actions sont intégrés à la démarche PAPI dans une dynamique de concertation.

La mise en œuvre du lien entre milieux aquatiques et inondations implique un rôle à jouer par les structures partenaires vers tous les acteurs du développement territorial.

Les partenaires associés à la démarche sont déjà bien identifiés du fait de la gouvernance installée et des instances de concertation liées au Contrat de Rivière.

Certains acteurs du territoire sont particulièrement identifiés comme partenaires de la mise en œuvre du PAPI, qu’ils soient acteurs de la prévention ou de la gestion de crise, parmi lesquels :

  • La DDTM 13 / service urbanisme / pôle risques naturels (Direction Départementale des Territoires et de la Mer)
  • La DREAL PACA / service prévention des risques / unité des risques naturels majeurs (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement)
  • La Métropole Aix Marseille Provence, les conseils de territoires et particulièrement la Direction de l’Eau, de l’Assainissement et du Pluvial du Territoire Marseille-Provence, la Direction des Risques
  • La préfecture des Bouches-du-Rhône
  • Les communes
  • SNCF Réseau
  • Le SDIS 13 (Service Départemental d’Incendie et de Secours)
  • L’ASLP (Association Syndicale Libre des Propriétaires) de la Zone Industrielle des Paluds d’Aubagne
  • La chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône
Inondation de janvier 1978, Huveaune

Le PAPI mobilise et fédère les acteurs exerçant ou ayant vocation à exercer un rôle dans la gestion des inondations. Les problématiques de gestion du risque inondation, d’une part, et d’aménagement du territoire, d’autre part, sont indissociables. Dans cette perspective, les acteurs de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, communes, EPCI sont étroitement associés à la démarche PAPI. La participation active des collectivités en charge de l’aménagement du territoire constitue notamment un gage d’intégration de la notion de risque dans les documents d’urbanisme.

Cohérence avec les politiques, démarches et conformité aux procédures spécifiques

Les actions de la démarche PAPI devront répondre aux objectifs stratégiques identifiés tout en recherchant une cohérence avec les objectifs des autres politiques publiques mises en œuvre sur le territoire. L’objectif est de dégager des synergies entre les différents dispositifs.

La réalisation du PAPI Huveaune sera menée à bien avec un souci de cohérence avec, entre autres :

  • Le Cahier des Charges PAPI 3(réalisé par la DREAL) et approuvé le 9 mars 2017. Ce document verbalise les attentes de l’Etat quant à l’outil PAPI et présente certaines innovations dans la gestion souhaitée des inondations sur les TRI (Territoires à Risques Importants d’Inondation) par exemple officialise la nécessité de prendre en compte le ruissellement pluvial et de lier gestion des inondations et préservation écologique des milieux aquatiques.
  • Les démarches territoriales de type SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale)
  • L’aménagement du territoire, l’urbanisme et les politiques environnementales
  • Les PPRI(Plans de Prévention des Risques d’Inondation) sont des outils réglementaires définissant notamment les normes à respecter pour tout projet d’aménagement. C’est également dans ces documents que l’aléa inondation et les cartes de zones inondables sont établis et font office de référence.

Les PPRI des communes de Gémenos, Aubagne, La Penne-sur-Huveaune et Marseille ont été approuvés le 24 février 2017 par arrêté préfectoral. Le PPRI de la commune de Roquevaire, approuvé le 9 mars 2007, s’est vu prescrire une révision le 3 juillet 2015 suite à la mise à jour de la connaissance des aléas inondation liés au débordement de l’Huveaune et de ses affluents ; cette révision est présagée pour d’autres PPRI. lien vers l’espace documentaire où est indiqué comment se procurer le PPRI de sa commune http://www.bouches-du-rhone.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite/Securite-civile/La-prevention/Les-plans-de-prevention-des-risques-naturels-approuves-dans-les-Bouches-du-Rhone